La Communication Non Violente (CNV)

 

selon le processus de Marshall Rosenberg

 

La Communication Non-Violente (CNV) nous encourage chacun-e à prendre conscience que sa façon de s’exprimer pour communiquer avec l’autre est très souvent mal ajustée, parfois violente, la plupart du temps insatisfaisante.

En effet, nous n’avons pas appris à communiquer nos émotions, par l’éducation et l’école, nous avons souvent appris à «être gentil-le», c’est-à-dire à se taire et accepter la situation, ne pas exprimer ses sentiments, attitude fortement insatisfaisante et violente pour soi.

Ou bien nous explosons et déchargeons ces sentiments violemment, en mots ou en actes, ce qui provoque de la souffrance pour soi et pour l’autre.
Au-delà de cette prise de conscience, la CNV nous propose d’autres chemins pour s’exprimer plus justement, sans blesser ni refouler, en tenant compte de ses sentiments, de ses besoins, et en tenant compte de ceux des autres et en faisant une demande claire et ajustée à l’autre.

La CNV nous apprend à mieux s’écouter, et à mieux écouter l’autre. Plus nous cheminerons vers une justesse communicationnelle, plus nous nous sentirons pleinement heureux-ses et vivant-e-s. Et plus nous vivrons cet état, plus nous pourrons le communiquer aux autres.

 

 

 

 

Comments are closed.